25 septembre 2006

Une alternative... vite !

La présidentielle, conversation de comptoir ?... oui de comptoir, de bureau, de salon, de resto... Impossible d'y échapper où que l'on soit.
On suppute, on échaffaude des hypothèses, on se livre à de savants calculs, on argumente, on s'engueule, bref il faut s'attendre à ce que le sujet vienne aussi pourrir la dinde de Noël.
On nous abreuve de sondages jusqu'à l'écoeurement et on les décortique d'un oeil goguenard ou effrayé selon ses convictions et on nous laisse croire que les "jeux sont faits".

On était certain l'année dernière à la même époque que la droite se livrerait la première à une guerre des tranchées, mais c'est le PS qui a ouvert les hostilités, le Sego Show empoisonne les ténors du parti et renvoie presque aux oubliettes le programme "officiel". En principe tout ce petit monde devrait y voir plus clair dans quelques jours, une fois que les militants auront fait leur choix, mais je suis prête à parier qu'il pourrait y avoir quelques candidatures "dissidentes" surtout si Ségolène est choisie comme candidate.

A droite, on est plus calme, mais qu'on ne s'y trompe pas, les "flingues de concours" sont chargés et à portée de main. Les antisarkozystes tireront ils les premiers ?... En tous les cas en coulisse ça s'active, timidement certes, mais ça bouge !!
Le problème à droite est simple, la très probable candidature de Sarkozy n'est pas une candidature consensuelle. On est pro Sarko ou anti Sarko, cet homme n'inspire pas de réactions mitigées et au fil du temps on constate qu'il ne rassemble pas toute la droite.
Comment une droite républicaine et sociale, attachée aux valeurs du gaullisme et au modèle français peut elle se rassembler derrière un homme qui souhaite "rompre" avec les fondamentaux de notre pays ? D'ailleurs, un sondage paru aujourd'hui montre que seulement un peu plus de 20% des français sont favorables à "la rupture".
Dans ce contexte, il paraît logique et naturel que cette partie de la droite se cherche une ou un candidat pour 2007.
Les personnalités avec la "stature" ne sont pas nombreuses et je n'en compte que deux : Villepin et MAM.
Je soutiens toujours autant le premier et son action gouvernementale, mais je me suis résignée à croire qu'il ne sera probablement pas candidat. Les plaies avec les parlementaires de la majorité sont à mon avis trop profondes et la bande à Sarko a tellement bien oeuvré pour l'isoler qu'il me semble difficile de réparer les dégâts en si peu de temps. Même si la côte de popularité de Villepin remonte dans les sondages, si ses soutiens sur le net ne faiblissent pas et si le bilan du gouvernement est satisfaisant cela ne suffira peut être pas.
C'est sûrement du côté de MAM que viendra la solution à cette difficile équation. Son nom est de plus en plus souvent cité par tous ceux qui rêvent d'une "alternative", un réseau de blogs de soutien s'organise sur le net, des rencontres en Province se mettent en place, elle met un point d'honneur à entretenir son réseau politique, bref tout cela a un petit parfum de campagne !!
Le temps nous est compté et MAM va devoir assurer cette partie de la droite qu'elle est la candidate de la situation.
D'un point de vue médiatique, Sego et Sarko ont au moins dix longueurs d'avance et MAM n'est pas souvent donnée comme une présidentiable dans les sondages. Il faut que MAM diffuse plus largement son discours qui est extrêmement structuré, s'appuyant sur des acquis, des bases solides, une expérience de terrain et une vision réaliste de l'évolution de notre pays, contrairement à Sarko et Sego qui donnent l'impression de tirer tout azimut et de récupérer de façon opportuniste tous les sujets et de les commenter de façon démago ou populiste.

Peut on espérer pour les prochains mois à une véritable alliance Villepin/MAM pour contrer Sarko, le premier mettant son action et son bilan gouvernemental au service de la deuxième pour donner toutes ses chances à la droite républicaine, avec en prime une bénédiction Elyséenne ?

Posté par Diane_1964 à 11:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Une alternative... vite !

    Partiellement d'accord

    Je souhaite également une candidature gaulliste, mais malgré tout je pense que le 1er Ministre serait le mieux placé ( même si cela ne sera pas simple, je vous l'accorde). Villepin à l'Elysée et MAM à Matignon, cela est-il envisageable? On dit que les relations entre le Locataire de Matignon et son Ministre de la Défense sont détestables... Il me semble que Villepin peut mordre à gauche, contrairement à Michèle Alliot-Marie, peut-être suis-je dans l'erreur. Qu'en pensez-vous?

    Posté par Aurélien, 26 septembre 2006 à 19:27 | | Répondre
  • Tactique et mobilisation

    Diane, vous avez oublié de dire que le Premier Ministre, pour l'après-présidentielle, ne briguera pas, semble-t-il, de poste de député, d'élu, etc...Sa carrière politique serait-elle alors finie ? (à moins qu'il ne redevienne ministre). Je pense qu'il va se présenter. N'oublions pas aussi 2O12. D'accord avec Aurélien. Je vois mal M. de Villepin se mettre "au service" de Mme Alliot-Marie pour l'élection... Peut-etre les "réseaux chiraquiens" peuvent-ils etre mobilisés et aider DdV. Ce qui m'inquiète c'est les médias et leur pouvoir de nuisance (envers Dominique de Villepin surtout). Aurélien, "Villepin peut mordre à gauche"... d'accord mais il y a Bayrou... C'est bien compliqué tout ça... Ceci dit, je connais quelqu'un de gauche qui pourrait voter Villepin. Dominique (qui est très secret) attend-il de voir que des gens (de plus en plus nombreux, espérons-le) se mobilisent pour lui pour se déclarer, ou au contraire, faudra-t-il se mobiliser dès qu'il se déclarera?...

    Posté par Diana, 27 septembre 2006 à 05:57 | | Répondre
  • Cette histoire du CPE, les piques de Sarkozy et les petites bagarres avec Borloo pour annoncer des chiffres (sujets à caution, désolé) du chômage en régression l'affaiblissent autant que la distance qu'il veut conserver avec les autres participants du marigot politique.
    Il vaudrait mieux trouver un autre candidat; je ne pense pas que MAM ait les épaules nécessaires.

    Tout bien considéré, vous manquez de candidats à l'UMP; c'est un peu le problème des partis "godillots" (mes excuses pour le terme), tout le monde derrière le chef ! mais pourquoi avez-vous voté pour un type pareil, tout en connaissant son ambition, sa mentalité, ses agissements passés ?

    Au PS (j'allais dire à gauche) le problème est différent mais tout aussi insoluble.

    Il va y avoir du travail à faire pendant les prochains mois.

    Posté par Claudius, 27 septembre 2006 à 11:57 | | Répondre
  • Tout d'abord, je souhaite la bienvenue à Diana et Aurélien sur ces pages et Claudius je suis ravie de retrouver tes commentaires.
    Ira t-il ou pas, c'est là toute la question et je crois qu'on se la pose depuis plus d'un an.
    Aujourd'hui tout semble indiquer que c'est MAM qui pourrait être la candidate gaulliste dont la droite a besoin.
    Les déclarations dans la presse se multiplient et comme on dit, il n'y a jamais de fumée sans feu.
    Contrairement à Claudius, je pense qu'elle a la capacité et la stature pour se présenter et les soutiens politiques indispensables.
    Je n'ai pas envie de rentrer dans une querelle de personne, Villepin ou MAM. L'enjeu est bien au delà, celui de permettre à nos convictions et à notre vision de la France de ne pas disparaître avec Sarko ou Sego.
    Ils sont tous les deux sur la même ligne, le plus important c'est que le mieux placé et le plus à même de rassembler se présente à la présidentielle.
    En attendant, oeuvrons utilement et soutenons l'action du gouvernement.

    Posté par Diane, 27 septembre 2006 à 13:18 | | Répondre
Nouveau commentaire