28 septembre 2006

Ca déraille au pays de l'Oncle Sam

"Le monde est en train de commencer à douter de nos valeurs morales dans notre combat contre le terrorisme". Colin Powell


Ce n'était qu'une dépêche noyées au milieu de celles relatant par le menu la décision de Lionel Jospin de ne pas être candidat à la présidentielle.
Hier, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi sur le traitement des prisonniers dans "la guerre contre le terrorisme" qui fixe les règles pour juger les prisonniers de Gantanamo.
On pourrait se dire, ouf enfin, sauf que ce projet prévoit que les prisonniers n'auront aucune possibilité de recours en justice concernant leurs conditions de détention.
Les quelques républicains qui ont "pondu" ce texte ont pris soin de spécifier que les agents chargés des interrogatoires ne devront en aucun cas utiliser la torture ou des traitements "inhumains et dégradants". On les "remercie" de cette attention, mais si les prisonniers n'ont aucun recours, comment saura t-on si les méthodes des interrogatoires seront en accord avec le droit et les traités internationaux ?

Que personne ne se trompe sur mes propos, je ne prends pas la défense des présumés terroristes, mais je m'interroge depuis un moment sur l'utilité d'un centre comme celui de Gantanamo et les méthodes employées par les américains dans cette guerre contre le terrorisme.
Est ce que cette traque justifie que toute notion de droit soit écartée ? Est il normal que ces personnes soient détenues depuis plus de cinq ans sans défense, ni procés ? Au nom de quelle cause Gantanamo doit il rester une zone de non droit où la torture est fréquente ?

Je me suis souvent demandée comment certains américains républicains qui jurent sur la Bible et invoque la bénédiction de Dieu dans tous les actes de leur vie pouvaient avoir une vision si "primaire" de la justice ?

Peut-on au nom de la justice torturer ou ôter la vie à notre tour ?

Pour en revenir à ce projet de loi, Nancy Pelosi, la Chef de file des démocrates à la Chamabre a déclaré, "autoriser la détention indéfinie (de suspects) dans des conditions qu'ils ne peuvent contester en justice est contraire à notre histoire et à nos valeurs".
Ce à quoi les républicains ont répondu que les démocrates persistaient à demander des droits pour les terroristes !! Il faudrait d'abord que l'on sache si tous les détenus de Gantanamo sont réellement des terroristes et seuls des procès équitables feront la lumière sur les charges qui pèsent sur eux, mais l'administration de Bush ne semble pas pressée de rendre justice à tous les citoyens américains victimes de la barbarie de quelques fanatiques...

Posté par Diane_1964 à 16:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Ca déraille au pays de l'Oncle Sam

    Info

    bonjour,

    je me demande pourquoi les Etats-Unis sont appelés "le pays de l'Oncle Sam".
    Si tu as la réponde à ma question, tu pourrais m'envoyer un mail s'il te plait.

    Posté par Naia, 01 décembre 2006 à 15:56 | | Répondre
  • Réflexe Wikipédia

    A lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oncle_Sam

    Posté par Gilles, 06 décembre 2006 à 09:42 | | Répondre
Nouveau commentaire